Productivité

Comment savoir si votre PC est compatible Windows 11 ?

Par Pierre, le décembre 31, 2021 - 6 min read

Le nouveau système d’exploitation Windows de Microsoft est déjà disponible depuis le 5 octobre. Contrairement à Windows 10 qui est aussi compatible avec un ordinateur âgé de 10 ans, Windows 11 pose un sérieux problème de compatibilité. En effet, seul un ordinateur possédant une certaine configuration peut profiter de l’installation ou d’une mise à jour vers la nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft.

Finalement, plusieurs utilisateurs se retrouvent démunis car leur ordinateur n’est pas compatible avec la récente version du système. Découvrez comment éviter la frustration en vérifiant d’abord la compatibilité de votre ordinateur avec le nouveau système d’exploitation de Microsoft.

Quel ordinateur posséder pour avoir une bonne compatibilité avec Windows 11 ?

La configuration minimale exigée par la version 11 du système d’exploitation de Microsoft s’avère plutôt simple.

À en croire Microsoft, l’ordinateur compatible doit au moins posséder un processeur core duo de 64 bits avec une fréquence de 1 GHZ ainsi qu’une RAM de 4 GO. L’espace disque exigé est de 64 Go.

L’ordinateur doit être muni d’une carte graphique compatible DirectX 12 et un pilote WDDM 2.0. Le BIOS de la machine doit être compatible UEFI. Le PC doit aussi bénéficier d’un Secure Boot (démarrage en toute sécurité). L’écran de la machine doit être haute définition avec un affichage de 720 p au moins. Il doit également être supérieur à 9 pouces.

Avec une telle configuration, de nombreux PC étaient éligibles à l’installation du système d’exploitation Windows 11. Le problème est survenu lorsque Microsoft a ajouté une dernière exigence.

Pour être compatible à la version récente du système d’exploitation, un PC doit aussi disposer de la puce TPM 2.0 sur sa carte mère. Ce module TPM assure le stockage des données chiffrées pouvant notamment servir lors des authentifications.

La puce TPM ne se rencontre malheureusement pas sur toutes les machines. Un PC ancien a très peu de chances d’en disposer. Le problème se ressent surtout avec les ordinateurs de bureau. Ainsi, quelles que soient les capacités de votre ordinateur, sans TPM, pas d’installation de Windows 11 ni de mise à jour.

Comment vérifier si votre ordinateur est compatible avec Windows 11 ?

Pour connaître la compatibilité de votre machine avec le système d’exploitation, commencez par vérifier s’il dispose du minimum requis en vous rendant sur le site de Microsoft qui a publié la liste des processeurs Qualcomm, Intel et AMD ayant une excellente compatibilité avec son système d’exploitation.

Il est possible que votre processeur soit compatible avec Windows 11 sans qu’il se trouve pour autant dans cette liste, car elle n’est pas exhaustive.

Hormis cela, il existe plusieurs applications qui peuvent aider à vérifier sa compatibilité avec la version actuelle de Windows. L’une de ces applications a d’ailleurs été développée par Microsoft : il s’agit de PC Health Check.

Cet outil vous indique automatiquement si votre PC peut recevoir une installation du système Windows 11. Si le résultat est négatif, vérifiez si la carte mère de votre ordinateur possède la puce TPM 2.0. Il faudra ensuite vérifier si le module TPM est activé.

La puce TPM 2.0 n’est en effet pas toujours activée par défaut. L’outil de Microsoft ne vous aidera pas à vérifier ces paramètres, il faudra vous en charger vous-même.

Tout comme le géant de l’informatique, des développeurs indépendants ont proposé aussi un logiciel de vérification de compatibilité Windows 11 : WhyNotWin11. L’outil va beaucoup plus loin dans la vérification que le logiciel qui est proposé par Microsoft. Vous pourrez donc effectuer une double vérification de compatibilité.

Comment vérifier la compatibilité de votre ordinateur avec Windows 11 en utilisant PC Health Check de Microsoft ?

pchealth
PC Health Check de Microsoft

La firme a proposé son logiciel de vérification de compatibilité dans l’objectif de préparer la migration vers la dernière version de son système d’exploitation. La première version de l’outil était assez frustrante car le logiciel se contentait d’afficher si votre PC était compatible ou non à son système.

Les utilisateurs n’avaient pas la possibilité de savoir la raison pour laquelle leur machine n’était pas compatible. Suite à cela, la société a retiré l’outil pour le perfectionner.

Peu après, une nouvelle version du logiciel a été mise en ligne. Il est clair que cette version apporte plus d’éclaircissement concernant les causes de non-compatibilité de votre appareil. Pour utiliser le logiciel, il faut d’abord le télécharger sur votre machine.

Processus d’installation de l’outil de Microsoft

  1. Rendez vous dans votre dossier de téléchargement, cliquez sur le set up de l’outil (msi) et lancez l’installation.
  2. Acceptez les conditions d’utilisation de l’outil en cochant la case dédiée à cela. Cliquez ensuite sur Installer.
  3. À la fin de l’installation, cliquez sur le bouton TERMINER. L’application est automatiquement lancée.

Processus de vérification de compatibilité

Rendez vous dans la section présentation de Windows 11 dans l’outil. Cliquez ensuite sur VÉRIFIER MAINTENANT.

Le résultat de la vérification de compatibilité n’est pas long à parvenir. Si votre ordinateur remplit les conditions, le logiciel affiche un message et d’un émoticone de validation vert. L’outil vous indique qu’une mise à jour sera bientôt disponible.

pchealth2

En revanche, si votre machine ne répond pas aux exigences de Windows 11, l’outil de Microsoft affiche un message d’alerte.

Le contenu du message expose tous les points qui posent problème. Pour voir le résultat en totalité, points positifs inclus, cliquez sur AFFICHER TOUS LES RÉSULTATS.

Si un détail ne vous semble toujours pas clair, il suffit de cliquer sur EN SAVOIR PLUS. L’outil vous redirigera vers une page d’explication de Microsoft ouverte dans votre navigateur web.

Comment utiliser WhyNotWin11 pour vérifier la compatibilité d’un PC avec Windows 11 ?

L’outil WhyNotWin11 n’existe qu’en une seule version. Il fournit plus de détail sur les raisons pour lesquelles un PC n’est pas compatible Windows 11. Ainsi, l’utilisateur, dans certains cas, peut réaliser une mise à jour matérielle pour que son PC devienne compatible à la dernière version du système d’exploitation.

Le logiciel vérifie :

  • Le processeur ;
  • l’architecture de la machine (64 ou 32 bits) ;
  • la mémoire RAM ;
  • la méthode de démarrage (UEFI ou BIOS) ;
  • l’espace disque ;
  • la table de partitionnement du disque dur ;
  • le pilote WDDM2 et le support de DirectX 12 ;
  • le Secure Boot (si activé ou pas) ;
  • la présence du module TPM 2.0.

Utilisation de l’outil WhyNotWin11 :

  1. Pour utiliser le logiciel, il faut le télécharger sur l’ordinateur. Après téléchargement, rendez-vous dans le dossier de téléchargement pour lancer l’outil. Le logiciel n’a pas besoin d’une installation effective.
  2. Faites un clic droit sur le fichier exe.
  3. Sélectionnez exécuter en tant qu’Administrateur.
  4. Des alertes peuvent s’afficher ainsi que des demandes d’autorisations, validez-les et poursuivez.
  5. La fenêtre de l’outil va finalement s’ouvrir. Le logiciel commence sans plus attendre les tests des composants de votre machine.
  6. Patientez le temps que le logiciel scanne votre machine

À la fin de l’examen, l’outil indique sur une page l’ensemble des résultats. Ici, vous n’aurez pas de message.

À la place, il vous est présenté la liste des composants de la machine précédée d’un code couleur (vert, rouge et jaune). Le vert signifie que le composant est compatible et le rouge qu’il ne l’est pas. Le statut de l’élément est suivi d’une explication assez succincte en anglais.

whynot win 11

À la fin, vous saurez si votre PC peut recevoir une installation Windows 11. Dans le cas contraire, vous saurez la mise à jouer à effectuer sur votre matériel pour qu’il soit compatible. Si le logiciel indique un problème par rapport au module TPM2.0, vérifiez si votre machine en possède un.

Comment vérifier la puce TPM dans sa machine ?

Si votre PC répond à toutes les exigences nécessaires à l’installation de Windows 11, votre problème de compatibilité vient peut-être de la puce TPM. Il est soit absent, soit non actif. Il convient donc de le vérifier.

Pour ce faire, rendez-vous dans le champ de recherche de votre système d’exploitation. Entrez la commande tpm.msc. Validez et attendez que le gestionnaire de module de plateforme sécurisée sur l’ordinateur local s’affiche. Trois cas sont susceptibles de se présenter.

Premier cas : la puce est disponible et active

Dans ce cas-ci, rendez vous dans la section INFORMATION DU FABRICANT DU MODULE DE PLATEFORME SÉCURISÉE. Recherchez la version de la puce. Si c’est la version 2.0, le module est parfaitement compatible pour une installation Windows 11.

Toute version antérieure du module posera un problème de compatibilité, ce qui signifie que votre PC ne pourra pas profiter d’une installation Windows 11.

Deuxième cas : le module TPM est absent

Ici, vous comprenez d’où vient le problème de compatibilité avec le système d’exploitation de Microsoft. Il faudra effectuer une mise à jour de votre équipement en acquérant une puce pour l’intégrer à votre carte mère.

Troisième cas : module inactif

Une puce inactive constitue une barrière à l’installation de Windows 11. Pour remédier au problème, il faudra activer la puce. Pour cela, il faut se rendre dans les paramètres du BIOS UEFI.

  1. Redémarrez votre PC. Pendant qu’il s’allume à nouveau, appuyez sur la touche requise pour accéder au BIOS UEFI. Elle varie en fonction des constructeurs.
  2. Une fois dans les paramètres du firmware du PC, allez dans la section SÉCURITÉ. Recherchez l’option TPM ou fTPM s’il s’agit d’un processeur AMD. Pour un processeur Intel, vous lirez PTT au niveau de cette option.
  3. Une fois l’option retrouvée, activez-la. Sauvegardez la modification et procédez au redémarrage de votre PC. Pour vous assurer que le problème est véritablement réglé, faites un nouveau test de compatibilité.
  4. Pour cela, lancez l’une des deux applications qui y sont dédiées. Selon le résultat du test, vous saurez si votre impossibilité d’obtenir une installation Windows 11 venait de la puce TPM ou non.

Pierre