Productivité

Smart building : le bâtiment qui amorce la transformation de l’entreprise

Par Baptiste, le mars 19, 2021, mis à jour le mars 29, 2021 - 6 min read

Avant toute chose : qu’est-ce qu’un “Smart Building“ ?

Il s’agit de l’appellation donnée aux bâtiments “connectés“, permettant à ses occupants de modifier et d’adapter l’espace en fonction de leurs besoins.

Le bâtiment est désormais pensé “as a service“ : en clair, on ne s’adapte plus au bâtiment, c’est lui qui s’adapte à ses occupants. Entièrement connecté, ce type d’édifice permet l’optimisation de nombreux points :

  • Meilleure gestion de l’énergie.
  • Détection des éventuelles pannes ou failles.
  • Optimisation de l’occupation de l’espace.
  • Adaptation des conditions intérieures en réaction aux conditions extérieures.
  • Etc.

En clair, tous les systèmes électriques, électroniques ou automatisés peuvent être pilotés et gérés par un système central. Et bien évidemment, tout le traitement des données collectées se fait en temps réel.

Comment fonctionne un “Smart building“ ?

De nombreux capteurs répartis dans toutes les parties du bâtiment collectent des données en continu. Il s’agit essentiellement de données relatives à l’environnement intérieur (température, humidité, éclairage, occupation des lieux, etc.).

Au-delà de ces données, le système centralise également tous les capteurs et systèmes relatifs à la sécurité du bâtiment (alarme, caméras, etc.). Viennent ensuite s’ajouter des données externes au bâtiments, plutôt relatives à son environnement (fréquence et horaire des transports publics qui le desservent, etc.).

traitement-données

C’est donc l’ensemble de ces données qui sont collectées, traitées puis interprétées afin de “piloter“ un maximum de facteurs automatiquement. A l’instar de la domotique, ce type de système permet d’optimiser la gestion énergétique par exemple, en actionnant les systèmes de chauffage et de ventilation de façon indépendantes par zone, le tout, automatiquement.

Des bâtiments pensés pour faciliter la vie de leurs occupants

En se projetant un peu, on peu facilement imaginer tous les services que peuvent rendre ces équipements aux occupant d’un Smart building :

  • Régler l’ambiance de son espace de travail (humidité, température, éclairage, etc.), le tout depuis leur ordinateur.
  • Débloquer certains accès ou services grâce à la reconnaissance faciale.
  • Centraliser tout ce qui a trait au transport et à l’alimentation par exemple (réservation de place en cantine, réservation de menu, commander un véhicule, etc.).
  • Adapter les conditions de l’environnement en fonction du taux d’occupation des locaux.
  • Etc.

La liste des possibilités est longue, et déjà en place. Il ne s’agit pas de science-fiction, mais bien d’une réalité qui a déjà trouvé sa place dans nombre de nouveaux bâtiments.

Smart building et Flex Office : même combat !

L’époque oblige à repenser la façon dont les lieux de travail sont utilisés. Adieu le bureau avec le nom écrit sur sa porte ! Désormais, de plus en plus d’entreprises optent pour une optimisation de l’occupation des locaux de travail. On circule, on est nomade au sein d’un même espace et on partage.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’un bâtiment intelligent est intéressant aujourd’hui :

  • En tenant compte de l’activité et de l’occupation de l’espace, le Smart Building est à même d’optimiser la consommation énergétique de chaque zone.

Bien évidemment, tous ces capteurs et ces solutions sont à prendre en compte avant même la construction d’un bâtiment. Mais l’ensemble des données qui seront collectés grâce à ces installation, permettront une grosse économie énergétique à l’année, tout en facilitant et en rendant l’occupation des lieux confortable.

Le smart building, c’est l’avènement du big Data et de l’industrie 4.0

On ne peut améliorer que ce que l’on peut mesurer

Le smart building permet justement de mesurer et d’optimiser l’ensemble des paramètres relatifs aux bâtiments, à leur occupation et leur consommation. A ce titre, l’industrie va pouvoir profiter de ce mode d’analyse et d’optimisation. Plus de données = plus de visibilité et d’optimisation possible.

En clair, le smart building va conditionner l’industrie de demain.

Retrouvez des articles relatifs au smart building et à son utilité pour le futur de l’entreprise :

Le Smart building va révolutionner l’immobilier professionnel

La transformation smart building entreprise est en marche !

En effet, toutes ces technologies vont supposer un confort de travail qui va devenir la norme. Tous les acteurs de l’immobilier en ont conscience et entendent mettre ces solutions en avant. Si avoir un bon réseau internet était jusqu’alors une préoccupations majeures des entreprises qui s’installaient dans des locaux, les attentes risquent de changer. Un réseau central complet sera attendu.

A la manière dont les objets connectés nous ont amenés à repenser notre relation au matériel, les Smart Buildings risquent d’avoir le même impact sur la relation aux bâtiments. Et l’Iot va justement permettre de faire le pont entre nos outils de travail et notre lieu de travail.

Bureaux et espaces de travail vont eux-mêmes devenir des interfaces avec lesquelles nos objets connectés pourront interagir. L’innovation numérique passe donc un niveau supplémentaire : la data de notre environnement et celles de nos objets vont pouvoir fusionner, pour optimiser notre façon de travailler. Et ces données vont valoir bien plus que l’or…

Pour une entreprise, un Smart building va faire partie intégrante des outils de travail. L’Iot poussé à son maximum aujourd’hui.

En ce sens, les start up à chercher à occuper ce type d’espace sont nombreuses. Ces entreprises grandissent et évoluent vite. Elles ont besoin d’espaces modulables, capables de suivre la progression et la transformation des équipes et des tâches.

Smart Building = performance ?

A l’échelle de l’individu, difficile de se prononcer. On peut davantage parler de confort que de performance. Même si l’aspect énergétique est évidemment important, une maison “smart building“ sera avant tout pensée en termes de confort et d’économies.

trend, arrow, top

En revanche, à l’échelle d’une entreprise, on image toutes les utilisations et tous les traitements de données qui seront possibles. Plus on a de data, plus on peut optimiser et améliorer l’utilisation et l’occupation d’un bâtiment.

Par ailleurs, il va être bien plus simple pour une entreprise de gérer les flux (de personnes, de biens ou de données) en centralisant un maximum d’informations et en analysant la forme de les optimiser. Stockage, occupation des lieux, pics de consommation d’énergie, tout peut être analysé.

De même, la supervision du personnel sera facilitée : en un seul clic, toutes les données relatives à un employé sont disponibles. Efficacité, activité quotidienne, ponctualité, rendement, respect des objectifs, tout pourra être passé au crible. Le contrôle sera alors quasi-total sur les données produites.

Peut-on transformer un bâtiment classique en Smart Building ?

Dès lors qu’un bâtiment est équipé d’un réseau connecté, permettant de centraliser les données de tous les systèmes qu’il abrite, on peut parler de Smart Building.

On comprend donc l’engouement que va générer cette nouvelle façon d’utiliser, de considérer et d’occuper l’espace, surtout au travail d’ailleurs. Les entreprises spécialistes de l’Iot vont avoir un boulevard devant elles pour moderniser une grande partie du parc immobilier professionnel. Pas seulement en France, mais partout dans le monde.

Le Smart Building va nous faire entrer dans une aire où les bâtiments seront considérés comme des services. Ils s’adapteront à nos besoins, en un instant. La quantité de technologies différentes qu’ils abritent et dont on assurera la gestion en un clic, ou de la voix va vite augmenter.

Les systèmes seront de plus en plus nombreux, probablement de plus en plus spécifiques et intelligents, transformant encore notre relation au travail et au lieu de travail. Bien évidemment, les acteurs assurant la sécurité des données via des systèmes intégrés ou externalisés auront également la part belle : la quantité de data et d’informations générées au quotidien seront colossales et vaudront leur pesant d’or (ou de Bitcoin).

Smart building : en route vers la généralisation ?

Le Smart building va donc imposer de nouveaux défis aux spécialistes de l’Iot :

  • Adapter chaque système à une construction données (et non l’inverse).
  • Développer des systèmes, des équipements et des solutions spécifiques à chaque métier/activité.
  • Transformation des bâtiments existants en Smart building.
  • Innovation à l’échelle de la sécurité et de la protection des informations.

Ce mode de fonctionnement étant adaptable à des bâtiments déjà en place, la course aux équipements devraient bientôt commencer.

Quoi qu’il en soit, les start up seront probablement les premières entreprises sur le pont pour solliciter ce type de lieu de travail. Reste à savoir quand les autres industries/activités se décideront à passer le pas.

Baptiste