Bing SEO : les 10 choses à savoir pour le référencement Bing

Par David, le avril 14, 2022, mis à jour le novembre 29, 2022 - seo - 6 min read

Bing est le deuxième moteur de recherche le plus populaire derrière Google. En effet, la grande majorité des internautes effectue leur recherche sur Google. Cependant, devons-nous pour autant négliger le référencement de nos sites web sur Bing ? Nous pensons que non.

Pour optimiser notre référencement sur le moteur de recherche de Microsoft, prêtons attention à la qualité de notre contenu. Nous devons tenir compte du temps de chargement de nos pages et éviter le bourrage de mots clés. (Par exemple : GTmetrix est un outil qui affiche les temps de chargement de vos pages)

De plus, même si de manière fondamentale les deux moteurs de recherche se ressemblent, il existe des différences notables dans leurs approches du référencement. Bing est différent de Google sur :

  • le traitement des mots clés ;
  • l’importance donnée aux réseaux sociaux ;
  • la place du contenu multimédia ;
  • les backlinks, etc.

Qu’est-ce que le SEO sur le moteur de recherche Bing ?

Dans les Bing Webmaster Guidelines, le moteur de recherche précise les facteurs pris en compte pour le référencement des sites web. Voici dix des critères à respecter si vous espérez faire apparaître votre page web dans les 3 premiers résultats de recherche Bing.

Un contenu pertinent

Pour le moteur de recherche Bing, le contenu d’une page de destination est pertinent lorsqu’il correspond à l’intention de recherche de l’internaute. Sur la page, l’utilisateur doit être en mesure de trouver l’information recherchée.

Inutile d’attirer l’internaute pour lui proposer un service ou un produit sans aucun lien avec sa requête. En ce sens, les sites web affichant un contenu composé juste de publicités ou de produits d’affiliations risquent des sanctions.

Bing désapprouve le fait de produire du contenu juste pour en produire. Il encourage la création de contenu unique et de qualité. Un contenu web intégrant des mots clés pertinents, voilà ce que recherche Bing !

En revanche, nous devons prendre garde à ne pas bourrer nos contenus de mots clés. Cela rend en général, les textes peu naturels et difficiles à lire. 

Le moteur de recherche de Microsoft tient aussi compte de la sémantique de la page de destination. Il considère en particulier les abréviations, les synonymes, etc. 

Ces derniers peuvent ne pas correspondre de façon exacte à la requête de recherche. Tant qu’ils ont la même signification que les termes de la requête, Bing les considère comme pertinents. 

Un contenu crédible et à jour

Pour le référencement SEO, Bing considère la crédibilité du site ou de l’auteur du contenu. Il tient compte de la transparence de la paternité.

Le moteur de recherche trouve plus crédible un article dans lequel l’auteur cite ses sources. Un texte qui ne suit pas cette logique est considéré comme de moindre qualité.

Par ailleurs, un contenu avec un langage désobligeant (offenses, injures) peut se retrouver tout en bas du classement des résultats. Au pire, le site web l’ayant publié peut se voir désindexé. Rappelons que pour occuper de meilleures places dans les résultats, nous devons procéder à la mise à jour régulière de notre contenu.

Un contenu multimédia optimisé

De même que les textes, le moteur de recherche de Microsoft donne de l’importance aux vidéos et images pertinentes et uniques. Bing arrive à comprendre le contenu d’une vidéo ou d’une image.

Toutefois, nous devons éviter d’insérer des informations importantes dans ce type de contenu.

Pour optimiser notre référencement SEO Bing, nous devons transcrire les messages importants de nos éléments multimédias dans le texte alternatif. Prenez aussi soin de renseigner les titres et les légendes. Les mots clés à intégrer doivent être bien choisis.

L’engagement des utilisateurs

Bing considère les interactions des internautes avec les résultats de recherche. Il voit si la requête a subi un réajustement avant que l’utilisateur ne trouve l’information recherchée.

Si par exemple, l’utilisateur ne clique sur aucun des résultats en première position sur la page des résultats, Bing s’interroge. Il essaie de comprendre pourquoi l’internaute a choisi les résultats suivants.

Cela entraîne un réajustement du classement des résultats et ceci peut se passer dans une même journée. Une page web bien positionnée le matin peut se retrouver rétrogradée le soir. 

Un temps de chargement court

Bing et Google partagent ce critère de référencement SEO. Les deux moteurs de recherche préfèrent les pages avec un chargement rapide. Cela se comprend puisqu’une page qui se charge vite garantit une bonne expérience utilisateur.

En effet, l’internaute n’est plus prêt à patienter plus de 3 secondes pour qu’une page s’affiche. Un temps de chargement trop long conduira le visiteur à voir ailleurs.

Bing prend ceci comme une mauvaise expérience utilisateur.

Un rendu dynamique

Bing traite certes le JavaScript, cependant avec du rendu dynamique, nous lui facilitons la tâche. Ainsi, opter pour ce type de rendu améliore notre référencement SEO tant que c’est fait dans les règles. 

Le contenu des internautes et celui réservé au robot de Bing doivent être identiques. Ça pourrait friser le camouflage, mais ne vous en inquiétez pas. Bing ne risque pas de vous accuser de vouloir en faire.

La géolocalisation

Pour le classement des sites web sur la page des résultats, Bing considère la localisation géographique de l’internaute (ville, pays). Il tient aussi compte de l’emplacement du serveur hébergeant la page

La langue de la page web et la situation géographique des autres visiteurs constituent aussi des critères de référencement SEO.

Le contenu dupliqué ou copié

Tout comme Google, Bing pénalise la duplication de contenu depuis d’autres URL. Le moteur de recherche considère cet acte comme une violation du droit d’auteur. De plus, les internautes n’en tirent aucune valeur ajoutée.

Le comportement malveillant

Logiciels malveillants, installation de virus, hameçonnage, etc., tout comportement malveillant est proscrit sur Bing. Que vous l’ayez fait vous-même ou que ça vienne d’un piratage, vous risquez la radiation de la part du moteur de recherche. Dans le meilleur des cas, votre site web peut être rétrogradé.

Le contenu automatique

Le moteur de recherche veut du naturel. Il identifie et rejette tout contenu créé à partir d’un mécanisme automatisé

Pour un meilleur référencement SEO de nos pages web, évitons de générer du contenu avec des logiciels ou des applications. Bing classe tout contenu automatique au rang d’élément malveillant. 

Quelles différences entre le référencement de Google et celui de Bing ?

Même si leurs approches SEO semblent se rejoindre, il existe quand même quelques dissemblances entre les moteurs de recherche. Découvrons-les !

Le traitement des mots clés

Concernant les mots clés, Google recherche plus du contenu qui apporte une réponse pertinente à la requête de l’internaute. Si votre page web affiche un contenu qui apporte une valeur ajoutée à l’utilisateur, Google peut bien la positionner. Ceci même quand le contenu de la page ne correspond pas comme il faut aux mots clés de la requête

À l’opposé de Google, Microsoft insiste sur la correspondance exacte entre les termes de la requête et les mots clés de la page. L’objectif consiste à fournir avec exactitude la réponse attendue par l’internaute. Bing est moins porté sur le contexte.

Cette particularité de Bing peut nous pousser à bourrer nos pages de mots clés. Mais, là n’est pas la meilleure solution. Tout compte fait, Microsoft surveille toutes dérives.

L’importance de l’URL

Les deux moteurs de recherche accordent divers degrés d’importance aux URL. L’intérêt que Google porte à la constitution des URL reste plus ou moins limité. En revanche, pour Bing, cela a une importance majeure.

Si notre URL contient avec exactitude les mots clés de la requête, notre page web peut avoir un meilleur positionnement.

L’importance donnée aux réseaux sociaux

Google ne reconnait pas le fait que les réseaux sociaux affectent le référencement SEO des pages dans les moteurs de recherche. Bing pense pourtant le contraire.

Pour Bing, si les utilisateurs des réseaux sociaux apprécient un contenu et font des liens vers lui, c’est un signe de qualité. Le moteur de recherche mettra donc ce contenu en avant. Il s’agit d’une sorte de reconnaissance sociale.

La place du contenu multimédia

Les vidéos, les images, les fichiers audio ne sont pas considérés de la même manière par les moteurs de recherche. Google apprécie la variété de contenus. Cependant, sa préférence a toujours été les textes.

A l’inverse de Google, le deuxième des moteurs de recherche comprend bien les images. Il dispose de cette capacité grâce à son outil Bing Visual Search. Il s’agit là d’une propriété qui peut révolutionner la manière de concevoir du contenu SEO.

Le traitement des backlinks

Les deux moteurs de recherche considèrent les backlinks. Il s’agit d’ailleurs pour eux d’un signal de qualité.

Rappelons que le backlink consiste en un lien externe qui pointe vers notre site web.

Un site qui possède des backlinks plait aux moteurs de recherche, car cela signifie que d’autres plateformes lui font confiance. Même en considérant les backlinks de la même façon, les moteurs de recherche n’en font pas la même gestion. 

Google ne recommande pas la quantité, il encourage plutôt la qualité. Des backlinks de qualité peuvent donc favoriser un meilleur positionnement sur Google. Par contre, sur Bing, les backlinks, même de bonne qualité, ont moins d’importance pour le classement des résultats de recherche. Dans le même temps, les liens externes de mauvaise qualité peuvent valoir une désindexation de notre site par Bing.

Puisque vous êtes ici, prenez le temps de regarder cette courte vidéo. C'est notre futur. Ca nous concerne tous.

David